Education de base : Le trop-perçu des enseignants PDF Print E-mail
User Rating: / 0
PoorBest 
Written by Aristide Mindja   
Friday, 10 June 2011 17:37

Une étude menée par Transparency international Cameroun révèle que les enseignants du primaire perçoivent indument deux mois de salaires par an.

 

C’est une salle comble de Transparency international Cameroun, qui ce 10 juin 2011, a servi de cadre à la cérémonie de dédicace de l’ouvrage intitulé « Absentéisme des enseignants dans les écoles primaires publiques au Cameroun : région du Centre ».

 

Un ouvrage commis à la suite d’une étude menée en février 2010, dans 30 écoles, choisies dans 6 arrondissements et deux départements de la région du Centre. Ce livre de 92 pages abondamment illustré par des graphiques et tableaux, révèle qu’au Cameroun, les enseignants du primaire perçoivent indument en moyenne trois jours de salaire par mois, soit deux mois de rémunération par an. D’après cette brochure, le degré d’absentéisme des enseignants se situe autour de 15,1%. Et cela varie selon qu’il s’agit des enseignants fonctionnaires contractuels ou des maitres de parents.

 

La présentation du livre par Gabriel Ngwé coordonateur du projet, a permis d’en savoir plus, sur les raisons les plus fréquemment évoquées par les enseignants eux-mêmes. L’absence de logement, l’indisponibilité des services de santé, l’éloignement du lieu de perception du salaire, les maladies, sont quelques causes de ce phénomène. Ainsi, la revalorisation du salaire des enseignants, la construction des logements dans les zones d’affectation, la construction des centres de santé à proximité des écoles et même le suivi de la prise en solde, sont quelques esquisses de solution proposées par cet ouvrage.

 

Au total 126 cibles ont été interrogées, pour 339 questionnaires soit 9576 questions. Ce qui selon le président de Transparency international Cameroun, rend ce travail fiable. Me Charles Nguini qui présidait ladite cérémonie de dédicace, a, à ce propos, attiré l’attention du ministère de l’Education de base, sur la crédibilité des conclusions de cette étude. D’après lui, ce document pourrait constitue un tableau de bord pour ce ministère.

 

Un avis partagé par l’ensemble des participants, pour qui l’ouvrage préfacé par Me Charles Nguini, est enrichissant et mérite d’être pris en considération. Ce d’autant, que cette étude met le doigt sur un réel problème de gouvernance, dont souffre cette institution qui sous tend notre organisation sociale.

 

Les personnalités présentes à cette dédicace à laquelle prenait part le vice-président de la Conac Dieudonné Massi Gams, ont cependant décrié l’absence dans cette étude, de l’incidence de cet absentéisme sur la formation des élèves.

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Last Updated on Friday, 10 June 2011 19:27
 
  • Latest News
  • Most Popular
  • Most Commented