Cameroun : L’église dit avoir fortement contribué à la décolonisation PDF Print E-mail
User Rating: / 1
PoorBest 
Written by Pierre - Patrick Mouandjo (stagiaire)   
Monday, 12 April 2010 14:05

L’Archidiocèse de Yaoundé à organisé en de semaine dernière au Centre Jean XXIII de Mvolyé, un symposium sous le thème « Indépendance du Cameroun: rôle des églises, des puissances tutélaires, de l’Onu et des Médias. »

Ce colloque a été présidé par l’Archevêque métropolitain de Yaoundé, Monseigneur Victor Tonyé Bakot. C’est d’ailleurs lui qui donne le ton en disculpant l’église d’un quelconque rôle quelle aurait joué dans la colonisation. « La présence des missionnaires n’avait d’autre mobile que l’évangélisation. Le fait qu’ils soient originaires des puissances tutélaires ne doit pas créer l’amalgame dans vos esprits. Le missionnaire a voulu nous aider à croître dans tous les dimensions de la vie », affirme – il.


Par la suite les autres conférenciers s’emploieront à mettre nettement en exergue le déploiement de l’église dans le processus ayant abouti à l’indépendance du Cameroun.


Le Professeur Jean Claude Messina et l’Abbé Joseph Ndi Okalla exposent successivement sur « la contribution des églises chrétiennes à l’émergence d’une conscience nationale. », et sur « les racines chrétiennes de l’indépendance du Cameroun. »

 

De leurs propos, il ressort que les institutions chrétiennes sont parmi les premières à avoir œuvré au changement du statut juridique international du Cameroun qui a eu lieu le 1er Janvier 1960.

 

Ces deux universitaires, l’éducation donnée dans les établissements scolaires confessionnels, à éveiller la conscience des jeunes camerounais de l’époque. Selon eux, cela explique que la plupart des personnes présentées comme des héros du mouvement anticolonial au Cameroun sont des anciens élèves d’écoles catholiques ou protestantes.

 

L’influence de l’église s’est également matérialisée à travers les médias. Intervenant sur ce volet, Monseigneur Joseph Befe Ateba, curé de Kribi et journaliste de formation, affirme que les organes de presse écrites religieux ont eu un grand un impact dans le chemin qui a mené à la déclaration d’indépendance du Cameroun en 1960. Il a cité comme exemple les publications telles que Voix des Jeunes et L’Effort Camerounais qui d’après ses dires « n’étaient pas tendres avec l’administration coloniale et voulait à tout prix l’indépendance de notre pays ».

 


 

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
 
  • Latest News
  • Most Popular
  • Most Commented