Le PNDP sort 1 million de Camerounais de la pauvreté PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
Écrit par Giradot Diéoué   
Lundi, 23 Novembre 2009 13:18

C’est le bilan de la première phase du programme national de développement participatif, débuté en 2004.


Afin de résoudre les problèmes de disparité criarde entre le niveau de développement en ville et celui dans les zones rurales, l’Etat camerounais a mis sur pied une structure dénommée programme national de développement participatif (PNDP). Avec un plan de développement étalé sur 12 ans à raison de quatre années par phase, le PNDP se positionne aujourd’hui comme une structure majeure dans la lutte contre la pauvreté en milieu rural. Le coordonnateur national du PNDP, Mme Marie Madeline Nga, dans le bilan qu’elle dresse de la première phase débuté en 2004, a fait savoir que le PNDP a permis d’améliorer les conditions de vie de plus d’un million de personnes en zone rurale en réhabilitant quelques 161 km de pistes, en construisant quelques 300 points d’eau repartis sur les 07 régions concernées par cette première phase. Le PNDP aura aussi construit 80 ouvrages de franchissements et installé près de 200 000 lignes moyennes et hautes tensions pour l’accès à l’électricité. La construction des salles de classes fait aussi partie de ces réalisations.

Les réalisations en image

Si le coordonnateur national se dit fière de son bilan, elle ne manque pas de rappeler que malgré tous les soutiens dont le PNDP bénéficie pour mener à bien sa mission, les besoins restent largement au dessus des moyens disponibles et c’est la raison pour laquelle elle lance un cri de cœur vers tous les autres bailleurs de fonds qui traînent le pas et vers la diaspora du pays afin que les synergies se rencontrent pour aider ces populations vulnérables vivant en zone rurale.

Pour la deuxième phase qui a débuté officiellement en Octobre dernier par décret du premier ministre, Philémon Yang, le PNDP dont l’un des objectifs est aussi d’accompagner les communes dans le processus de décentralisation sera désormais présent sur l’ensemble des 10 régions.

En rappel, le programme national de développement participatif a été crée en 2004 par le gouvernement camerounais avec l’appui des bailleurs de fonds pour permette aux populations rurales de se doter des moyens d’une participation effective au processus de développement. Placé sous la tutelle du ministère de l’économie, du plan et de l’aménagement du territoire (Minepat), Le PNDP dispose d’une cellule de coordination, d’un comité national d’orientation et de pilotage et des unités de gestions dans les régions.

 

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Mise à jour le Lundi, 23 Novembre 2009 20:01
 
  • Les plus récentes
  • Les plus lues
  • Les plus commentées