Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine


Université de Buéa : reprise des cours à deux vitesses PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Agnès Noubissi   
Jeudi, 22 Mai 2014 06:08

Les enseignants de cette université ont observé une grève hier pour protester contre l’interdiction de l’entrée des taxis dans le Campus

Mise à jour le Vendredi, 23 Mai 2014 02:00
 
Prisons : Peur sur les détenus de l’Epervier PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Marie NKOUSSA   
Jeudi, 15 Mai 2014 03:10

La mort il y a une semaine de l’ancien ministre Henri Engoulou et les hospitalisations en cascades font craindre à certains détenus de l’Opération Epervier une fin tragique.

Mise à jour le Jeudi, 22 Mai 2014 02:46
 
Questions autour de l’interdiction des emballages plastiques PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Marie NKOUSSA   
Mercredi, 23 Avril 2014 04:13

Le 24 avril marque l’entrée en vigueur de l’interdiction par le gouvernement des emballages plastiques non biodégradables. A quelques heures, de nombreuses interrogations fusent sur l’applicabilité de la décision.


Dès ce jeudi, il sera interdit de commercialiser ou d’utiliser toute forme d’emballages plastiques non biodégradables. La mesure prise en octobre 2012 par le ministère de l’Environnement, de la protection de la nature et du développement durable vise à lutter contre la pollution de l’environnement et mettre les utilisateurs à l’abri du danger du plastique non biodégradable.

 

Si cette décision est salutaire pour la santé publique, il n’en demeure pas moins vrai qu’elle pose pas mal de problèmes. Le premier c’est la disponibilité des emballages plastiques biodégradables. Ils sont plutôt rares dans les commerces. Du coup, les commerçants se demandent avec quoi ils emballeront leurs marchandises. « L’acheteur doit lui-même avoir son emballage sinon il va transporter sa marchandise comme il peut », déclare Josiane T. gérante d’une boutique au quartier Tsinga.

 

Autre souci, l’Etat n’ayant pas accompagné le processus de transformation des emballages plastiques, les professionnels du secteur avertissent que la nouvelle matière pourrait entraîner une hausse des prix. Selon Emmanuel Wafo, le Président de l’Association camerounaise des professionnels de la plasturgie, les additifs utilisés pour rendre biodégradable l’emballage plastique coûteront aux entreprises entre 6 600 et 7 900 FCFA. La conséquence c’est que le plastique biodégradable sera 6 à 10 fois plus cher que le non biodégradable.

 

Il faut ajouter à cela, le coup de cette décision sur le plan économique. Ce sont 54 entreprises, plus de 8 000 emplois directs et au moins 40 000 emplois indirects qui sont menacés.

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Mise à jour le Mercredi, 23 Avril 2014 04:32
 
Electricité : Tensions autour de la hausse annoncée des tarifs PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Marie NKOUSSA   
Mardi, 15 Avril 2014 03:03

La hausse des prix de l’électricité annoncée par l’Agence de régulation de cette énergie suscite le courroux de la société civile et des consommateurs.

Mise à jour le Lundi, 26 Mai 2014 09:19
 
Paul Eric Kingué rend hommage à Lapiro de Mbanga PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Source: Cameroun-Info.net   
Samedi, 29 Mars 2014 08:11

Dans une lettre ouverte, l'ancien maire de Njombé penja salut la mémoire de celui avec lequel il a été condamné en 2008 à la suite des émeutes dites de la faim.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mise à jour le Samedi, 29 Mars 2014 08:22
 
Ateba Eyené : L’hommage d’un peuple PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Marie Nkoussa   
Vendredi, 28 Mars 2014 10:55

La levée de corps de l’universitaire a attiré du beau monde ce 27 janvier à l’hôpital général de Yaoundé.

Mise à jour le Vendredi, 28 Mars 2014 11:07
 
Alerte : De faux agents de la Conac en mouvement PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Marie NKOUSSA   
Mardi, 25 Mars 2014 06:17

La Conac vient de publier un communiqué pour mettre en garde contre des personnes qui arnaquent en son nom.

 

 

 


Des personnes se faisant passer pour des agents de la Commission nationale anticorruption utilisent des stratagèmes pour extorquer de l’argent aux autres. Dans un communiqué lu ce 25 mars sur les ondes du poste national de la Crtv, le média d’Etat, le président de cette instance prévient que des poursuites judiciaires seront engagées contres les coupables. Dieudonné Massi Gams souligne d’ailleurs que certains ont déjà été appréhendés et leur sort a été remis entre les mains de justice. Aussi la Conac appelle-t-elle les camerounais à la prudence.

 

 

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Mise à jour le Mardi, 25 Mars 2014 06:23
 
Le Bus : Le personnel réclame la tête du DG PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Yannick Efila   
Mardi, 18 Mars 2014 11:01

C’est la principale revendication des employés de cette société de transport en commun, suite à la grève entamée le lundi 17 mars 2014.

 

Mise à jour le Mardi, 18 Mars 2014 12:32
 
Des soldats camerounais prisonniers au Congo PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Yannick Efila   
Mardi, 11 Mars 2014 06:15

4 militaires du 13ème Bataillon d’infanterie motorisé de Yokadouma sont retenus sur le sol congolais depuis la semaine dernière.


Le haut commandement militaire reste muet sur le sujet pourtant à en croire le quotidien Le Messager, édition de ce 11 mars, Bangoua Batcheu, Germain Donosso, Tchatchoua Kamegne et Serge Pius Gwack ont été interpellés et retenus au courant de la semaine dernière par les forces de défense congolaises à Socambo, dans la Région de l’Est, non loin de la frontière avec la République du Congo.

 

Les 4 soldats, après une patrouille le long du fleuve Sangha qui fait office de frontière naturelle entre le Cameroun et le Congo, ont entrepris de se reposer du côté congolais de la rive du cours d’eau. Ils ont ensuite été surpris par des éléments congolais en surveillance dans la zone qui ont vite fait de les retenir sur place.

 

Il leur est reproché de faire de l’espionnage en terre congolaise. D’après les forces armées congolaises, ils ne seront pas libérés tant qu’ils n’expliqueront pas clairement la ou les raisons de leur présence « illicite » en territoire de ce pays.

 

Samedi dernier, le Lieutenant-colonel Bebouraka, Commandant du 13e Bataillon d’Infanterie motorisé de Yokadouma, unité à laquelle appartiennent les 4 militaires camerounais emprisonnés, a tenté en vain d’obtenir la libération de ses éléments.

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Mise à jour le Mardi, 11 Mars 2014 07:49
 
Droits de l’homme : Les Etats-Unis accablent le Cameroun PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel Biem Tong   
Lundi, 10 Mars 2014 05:50

Dans son rapport sur les Droits de l’homme au Cameroun en 2013, le Département d’Etat américain critique entre autres l’absence de liberté de presse, de liberté de manifestation et d’association et s’appesanti sur le sort des prisonniers politiques.

Mise à jour le Lundi, 10 Mars 2014 07:15
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 44
  • Les plus récentes
  • Les plus lues
  • Les plus commentées