Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine


Eto’o Fils – Le Jour : Le clash PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Écrit par Jean Marie NKOUSSA   
Mercredi, 09 Juillet 2014 05:09

Le capitaine des Lions ne prend pas les gans pour critiquer le quotidien privé qui avait écrit que son passeport avait été retiré à la suite d’une audition par la police.


La bataille entre le quotidien privé Le Jour et Samuel Eto’o est l’un des feuilletons qui anime l’après coupe du monde des Lions Indomptables. Tout est parti d’un article publié le 30 juin, intitulé « Débâcle des Lions au Brésil : Samuel Eto’o entendu par la police ». L’auteur, Jean Bruno Tagne y indiquait qu’en date du 27 juin 2014, l’ancien joueur du Fc Barcelone avait été entendu à la Délégation générale à la sûreté nationale (Dgsn). Le journaliste était même allé plus loin en affirmant que le passeport d’Eto’o lui aurait été retiré.

 

Contre-attaque

 

Cet article qui a fait la Une de Le Jour, a provoqué l’ire des avocats de Samuel Eto’o. Dans un communiqué publié le lendemain, Me Privat Bonny Elame et Me Happi Dieudonné, les conseils du désormais ex-joueur de Chelsea démentait l’information en des formules bien senties. «L’article publié par le journaliste Jean Bruno Tagne…n’est malheureusement que le fruit de l’imagination fertile de ce journaliste et de ses commanditaires afin de brouiller l’enquête commandée par le chef de l’Etat ». Un communiqué que les avocats de Samuel Eto’o ont pris la peine de balancer dans les réseaux sociaux.


Contre communiqué

 

Ces affirmations ont fait bondir le directeur de publication du journal. Haman Mana a, à son tour, publié un communiqué le 3 juillet pour réaffirmer que son journaliste avait fait son travail et que l’information est fondée. Haman Mana qui regrettait par ailleurs que les avocats de Samuel Eto’o aient choisi les réseaux sociaux en lieu et place de droit de réponse pour « nuire à la réputation de son journaliste ».

 

Mise au point

 

De passage en Côte d’Ivoire le 7 juillet, Samuel Eto’o en personne, a tenu à tirer les choses au clair. Il affirme qu’il ne pouvait pas se rendre à la Dgsn à Yaoundé le 27 juin, tout simplement parce qu’il se trouvait à Douala depuis la veille. Eto’o regrette qu’un site d’informations ait repris les dires de Denis Nkwébo, le rédacteur en chef adjoint de Le Jour, qui affirmait qu’Eto’o avait échappé la police en s’enfuyant à bord d’un taxi. L’international camerounais souligne qu’à l’heure indiquée par le journaliste, il se trouvait dans un restaurant chic de Douala.

 

Les faits

 

Après recoupement, il est clair que Samuel Eto’o n’a jamais été entendu par la police. Mais le capitaine des Lions Indomptables a reçu par 2 fois, la convocation du Délégué général à la sûreté. Martin Mbarga Nguélé qui voulait l’entendre sur l’affaire Nathalie Koah, du nom de cette ex-copine du footballeur avec qui ce dernier a désormais un contentieux.

 

A chaque fois, Me Privat Elame, l’un des conseils d’Eto’o a répondu qu’il n’était pas prudent que son client fasse le déplacement de la Dgsn, compte tenu du climat tendu qui règne au lendemain de l’échec du Brésil. C’est ainsi que Samuel Eto’o a quitté le pays.

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Mise à jour le Mercredi, 09 Juillet 2014 05:46
 
Massi Gams : « La Conac est victime de dénigrement » PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Marie NKOUSSA   
Jeudi, 26 Juin 2014 09:55

Au cours du point de presse qu’il a donné ce 26 juin à Yaoundé, le président de la Conac a dénoncé la campagne de déstabilisation qu’il croit ourdie contre cette institution. Massi Gams a cependant promis, il ne baissera pas les bras.

Mise à jour le Jeudi, 26 Juin 2014 10:08
 
Cameroun : Un avion porté disparu dans le Littoral PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Germaine Lambo   
Mardi, 24 Juin 2014 06:55

Un petit aéronef a quitté le Nigéria le 23 juin pour rallier le Gabon via le Cameroun. Il reste à ce jour introuvable.

Mise à jour le Mardi, 24 Juin 2014 07:56
 
Population : Un nouveau recensement en 2015 PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Écrit par Germaine Lambo   
Lundi, 23 Juin 2014 06:22

Lors de son passage à l’Assemblée Nationale le 20 juin 2014, le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi, a annoncé à que le 4è recensement général de la population se fera l’année prochaine.

Mise à jour le Lundi, 23 Juin 2014 07:52
 
Un avion de Camair-co bloqué à Paris PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Écrit par Agnès Noubissi   
Lundi, 09 Juin 2014 06:43

Le Boeing 737-700 a été saisi le 7 juin à l’aéroport Roissy Charles de Gaulles par Aviation Capital Group (ACG), qui loue les avions à la compagnie nationale aérienne.


C’est lors qu’il s’apprêtait à prendre la direction du Cameroun que l’avion a été saisi sous l’ordre de son propriétaire. Le problème serait dû à un retard de paiement des frais de location de l’ordre de 655 millions de FCFA.

 

 

Le Directeur général de la compagnie nationale aérienne contexte cette saisie. Frédéric Mbotto Edimo indique qu’elle intervient alors que Camair-co et Aviation capital group (ACG), sont en train de signer un protocole d’accord. De son avis, Camair-co veut revoir les termes de son contrat avec son partenaire, car, souligne-t-il, une compagnie ne peut louer un avion pendant 7 ans sans option d’achat. Il précise toutefois que des négociations sont en cours pour la levée de la saisie.

 

Les négociations ne s’annoncent pas faciles. Car, ACG réclame également des comptes à l’ancien Dg de Camair-co, Matthijs Boertien, qui aurait loué les deux Boeings 737-700 qu’exploite la compagnie nationale en son nom et non à celui de l’entreprise.

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Mise à jour le Mardi, 10 Juin 2014 02:40
 
Lutte contre Boko Haram : Les premiers résultats du déploiement militaire PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Germaine lambo   
Lundi, 02 Juin 2014 05:39

Une semaine après le déploiement militaire décidé par Paul Biya dans le septentrion, l’armée camerounaise a tué 40 personnes soupçonnées d’appartenir à Boko Haram.


A en croire la Crtv, le média d’Etat, vendredi 30 mai 2014, les soldats de la Brigade d’Intervention Rapide (BIR) ont tué 40 membres présumés de la secte islamiste Boko Haram dans le nord du Cameroun. Les combats se sont déroulés à l’Ouest de la ville de Kousséri, à l’Extrême-nord. Les assaillants auraient été pris en possession d’un important stock d’armes.

 

Cette intervention intervient juste une semaine après le redéploiement des effectifs instruit par Paul Biya au Nord. Selon des sources plus de 3000 hommes, des voitures blindées et des avions de guerre se trouvent ce moment à la frontière Nigéria-Cameroun pour faire face à la menace que représente cette secte islamiste.

 

Ce dispositif militaire constitue la matérialisation de l’engagement pris par le Chef de l’Etat lors de la rencontre de Paris le 17 mai 2014.

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Mise à jour le Lundi, 02 Juin 2014 05:54
 
Extrême-nord : Les otages religieux libérés PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Agnès Noubissi   
Lundi, 02 Juin 2014 05:07

Les pères italiens Gianantonio Alligri et Giampaolo Marta et la Sœur canadienne Gilberte Bussiere sont arrivés hier à Yaoundé.

Mise à jour le Lundi, 02 Juin 2014 05:21
 
Université de Buéa : reprise des cours à deux vitesses PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Agnès Noubissi   
Jeudi, 22 Mai 2014 06:08

Les enseignants de cette université ont observé une grève hier pour protester contre l’interdiction de l’entrée des taxis dans le Campus

Mise à jour le Vendredi, 23 Mai 2014 02:00
 
Prisons : Peur sur les détenus de l’Epervier PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Marie NKOUSSA   
Jeudi, 15 Mai 2014 03:10

La mort il y a une semaine de l’ancien ministre Henri Engoulou et les hospitalisations en cascades font craindre à certains détenus de l’Opération Epervier une fin tragique.

Mise à jour le Jeudi, 22 Mai 2014 02:46
 
Questions autour de l’interdiction des emballages plastiques PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Marie NKOUSSA   
Mercredi, 23 Avril 2014 04:13

Le 24 avril marque l’entrée en vigueur de l’interdiction par le gouvernement des emballages plastiques non biodégradables. A quelques heures, de nombreuses interrogations fusent sur l’applicabilité de la décision.


Dès ce jeudi, il sera interdit de commercialiser ou d’utiliser toute forme d’emballages plastiques non biodégradables. La mesure prise en octobre 2012 par le ministère de l’Environnement, de la protection de la nature et du développement durable vise à lutter contre la pollution de l’environnement et mettre les utilisateurs à l’abri du danger du plastique non biodégradable.

 

Si cette décision est salutaire pour la santé publique, il n’en demeure pas moins vrai qu’elle pose pas mal de problèmes. Le premier c’est la disponibilité des emballages plastiques biodégradables. Ils sont plutôt rares dans les commerces. Du coup, les commerçants se demandent avec quoi ils emballeront leurs marchandises. « L’acheteur doit lui-même avoir son emballage sinon il va transporter sa marchandise comme il peut », déclare Josiane T. gérante d’une boutique au quartier Tsinga.

 

Autre souci, l’Etat n’ayant pas accompagné le processus de transformation des emballages plastiques, les professionnels du secteur avertissent que la nouvelle matière pourrait entraîner une hausse des prix. Selon Emmanuel Wafo, le Président de l’Association camerounaise des professionnels de la plasturgie, les additifs utilisés pour rendre biodégradable l’emballage plastique coûteront aux entreprises entre 6 600 et 7 900 FCFA. La conséquence c’est que le plastique biodégradable sera 6 à 10 fois plus cher que le non biodégradable.

 

Il faut ajouter à cela, le coup de cette décision sur le plan économique. Ce sont 54 entreprises, plus de 8 000 emplois directs et au moins 40 000 emplois indirects qui sont menacés.

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Mise à jour le Mercredi, 23 Avril 2014 04:32
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 44
  • Les plus récentes
  • Les plus lues
  • Les plus commentées

LE DEPÔT DE NSAM A LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE MODERNE