Un camerounais à la tête de l’Eglise catholique orthodoxe en Afrique PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 
Écrit par Faustin Balla   
Samedi, 12 Novembre 2011 12:09

En octobre dernier en France, Monseigneur Mathieu de Jésus a été élu, à la charge de Métropolite de cette Eglise, pour l’Afrique.

Le Saint Synode des évêques de l’Eglise catholique orthodoxe autonome d’Europe qui se tenait dans la ville française de La Coquille en Dordogne, au Monastère Sainte Marie, les 7, 8 et 9 octobre fera certainement date dans l’histoire de cette communauté chrétienne. Et pour cause, elle consacrait une importante mutation en son sein, la faisant passer ainsi dans le rang des Eglises autocéphales, signe d’une évolution notable. C’était en fait l’une des plus grandes décisions de ce rendez-vous.

 

La première manifestation de cette mutation fut la désignation par vote du dirigeant de cette Eglise. Dans les Eglises autocéphales, on l’appelle le Patriarche. Ce scrutin mené de manière canonique, rapporte-t-on, était supervisé par un évêque de l’Eglise roumaine -qui avait dans sa délégation 28 prêtres- avec l’assistance juridique de Me Eva Komendackyj, avocat au barreau de Paris et détaché pour la circonstance dans la ville de La Coquille.

 

A l’unanimité des évêques présents ou représentés, Monseigneur Nicolas a bénéficié des suffrages des ses collègues du synode. Il devient ainsi Sa Sainteté Nicolas 1er. Bien avant cette charge, il était primat de cette Eglise avec laquelle marchait l’Eglise catholique orthodoxe du Cameroun.


Le Cameroun consacré

 

Ce rendez-vous annuel sera tout autant mémorable pour les fidèles camerounais de la désormais Eglise orthodoxe autocéphale d’Europe. Leur chef religieux est passé au terme de ce rendez-vous, au titre de primat c’est-à-dire le numéro deux d’une Eglise autocéphale. Il est également le métropolite pour cette Eglise sur le continent africain. Ceci voudrait dire que celui qui était encore à la veille de ce synode Monseigneur Mathieu de Jésus, Archevêque pour le Cameroun et l’Afrique centrale a désormais à sa charge plusieurs Archevêques. Protocolairement, il passe du titre de « Monseigneur » à celui de « Son Eminence. »

 

De plus dans cette ascension, le Camerounais est désormais la deuxième personnalité du saint synode des évêques de l’Eglise orthodoxe autocéphale d’Europe. En sa qualité de vice-président de cette instance, il assiste le Patriarche Nicolas 1er, naturellement président du Saint synode.

 

Sur le site Internet de l’Eglise orthodoxe autocéphale d’Europe, le prélat Mathieu de Jésus est mis en exergue sur des illustrations qui le présentent remettant au nouveau patriarche ses attributs.

 

Deux autres primats ont été désignés en Asie et aux Amériques.

 

Le dernier synode des évêques de l’Eglise orthodoxe autocéphale d’Europe a vu la participation de 23 délégations issues des cinq continents. C’est cette popularité qui a aussi justifié la mutation majeure mentionnée ci-dessus et relative au passage dans le grade des Eglises autocéphales. Car selon le droit canon, une telle mutation n’est possible qu’avec un synode réunissant au moins 20 évêques.

 

Pour l’instant, on susurre la désignation de plusieurs autres évêques en Afrique. Mais la communauté catholique orthodoxe du Cameroun espère désormais que cette évolution pourra déterminer enfin les hautes autorités du pays à leur accorder une existence légale appelée de tous les vœux, depuis des années.

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Mise à jour le Samedi, 12 Novembre 2011 13:33
 
  • Les plus récentes
  • Les plus lues
  • Les plus commentées