Gorges de Kola : Une mystérieuse grotte sous marine PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 
Écrit par Aboudi Ottou de retour de Guider   
Mardi, 16 Février 2010 18:16

A peine 6 km du centre urbain de Guider. Et au loin, on aperçoit comme une étendue d’eau de mer. Ce qui s’apparente à de grosses « vagues » ne sont que de rochers polis par le flot des eaux. Nous sommes au Gorges de kola.

 

Une grotte située sur le lit du Mayo Louti. Lequel a donné son nom au département dont Guider est le chef – lieu. Toute la splendeur du site est donc uniquement visible en période d’étiage (environ 9 mois sur 12), comme ce samedi 13 février 2010 où le Président national du Front pour le Salut du Cameroun (FSNC), Issa Tchiroma Bakary et ses militants s’y sont rendus.

 

On y découvre un endroit calme et reposant. Un paysage merveilleux. Des sports tels l’alpinisme ou le saut à l’élastique peuvent y être pratiqués.

                                      
Pour Ahmadou Abo, élite du coin, c’est tout simplement le plus beau site touristique du Cameroun loin devant le parc de Waza ou les chutes de la Lobé. Mais les « Gorges de kola », à un peu plus de 100 km de Garoua n’attirent pas grand monde. Juste quelques missionnaires du coin ou des personnes en séjour dans la ville viennent de temps en temps prendre du bon temps. Le problème est tout simple. Le site n’est ni médiatisé, ni viabilisé. 

 

                                      La toute splendeur du site


Une grotte de mystères


Il n’y a par exemple pas de guide qui puisse faire découvrir facilement le site, encore moins pour conter aux visiteurs les mystères de ces lieux. Et pourtant des mystères ils en existent. La légende raconte par exemple qu’il y aurait dans cette grotte tout un appartement. Il y aurait même toute une chambre dédiée au diable. On raconte également que les poissons y apparaissent une fois l’an. Les riverains peuvent alors y pêcher plusieurs tonnes de poissons sur un durée d’environ un mois et plus rien. Il faut encore attendre l’année suivante. Et en retour pourrait – on dire, un enfant est emporté par les eaux. Il est retrouvé en aval en vie mais toujours avec le bout du nez arraché. 


 

                                          La chambre du diable

 

Comme tous ces mystères nous sommes repartis sans pouvoir lever celui du nom attribué au site : Gorges de kola. Mais avant de quitter les lieux le président National du FSNC, le ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary, a lancé un appel au ministre du tourisme pour sortir les Gorges de kola de l’anonymat. Qui sait ? Peut être que demain, elles seront la première source de développement de la localité.

 

 

                                   Le lit du mayo Louti

Bookmark with:

Deli.cio.us    Digg    reddit    Facebook    StumbleUpon    Newsvine
Mise à jour le Samedi, 20 Mars 2010 13:47
 
  • Les plus récentes
  • Les plus lues
  • Les plus commentées